Soutien et services aux étudiant·es des Premiers Peuples | Actions et ressources mises en place dans le cadre du Forum national sur la réconciliation

Du 21 au 23 septembre 2021 se tiendra la 6e édition du Forum national sur la réconciliation :  S'engager dans les pas des étudiants des Premiers Peuples.  Cette année, le forum est piloté conjointement par l'Université du Québec et l'Université Laval.

En préparation au forum, des activités de sensibilisation et de mobilisation ont été et seront proposées afin de favoriser leur engagement. L’un des thèmes abordés et qui retiennent plus spécifiquement l’attention de l’équipe du Portail des SAE, est celui du soutien et des services offerts aux étudiant·es des Premiers Peuples. Afin d’éclairer cet enjeu, un webinaire a eu lieu le 8 avril dernier avec ces spécialistes :

  • Francis Verreault-Paul du Centre des Premières Nations Nikanite (CPNN) de l’UQAC sur les services et le soutien offert aux étudiants au CPNN;
  • Tanya Sirois et Amélie Lainé du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ) sur le soutien et les services offerts aux étudiants autochtones dans les villes au Québec;
  • Mike DeGagne d’Indspire sur le rôle de cet organisme de bienfaisance.

En introduction de ce webinaire, une capsule vidéo présentant les réflexions de 11 ambassadrices et ambassadeurs provenant de chacune des nations autochtones au Québec permet de bien saisir quels sont les besoins des étudiants des Premiers Peuples en matière du soutien et des services dans les universités.  

L’enregistrement complet de ce webinaire est disponible sur le site du Forum.

En complément à cette activité, l’équipe d’organisation du Forum a mis en ligne une série de pistes d’action et références pour approfondir la thématique en quatre volets :

  • Défis et barrières
  • Moyens et actions
  • Pratiques inspirantes
  • Références, études sur le sujet

Cet outil est en évolution, car il est possible d’ajouter et partager des éléments dans chacun des volets afin de bonifier leur contenu et d’y travailler collectivement.