L'insertion professionnelles des titulaires de permis d’études internationaux

Le mois dernier, Statistique Canada a publié l'étude sur l’expérience d’études postsecondaires et les premiers résultats sur le marché du travail des titulaires de permis d’études internationaux. L'objectif de cette étude était d'amener un éclairage et des réponse aux cinq questions suivantes :

Quelle proportion de titulaires de permis d’études postsecondaires valides s’inscrivent à des programmes d’enseignement postsecondaire?

  • Environ 69,5 % des titulaires de permis d’études postsecondaires se sont effectivement inscrits à des programmes d’enseignement postsecondaire en 2015, en hausse par rapport à 51,8 % en 2009.
  • De 2009 et 2015, le nombre d’étudiants internationaux aux études postsecondaires a presque doublé.
  • Les étudiants internationaux inscrits aux programmes de diplôme d’études universitaires de premier cycle (baccalauréat) ont représenté environ la moitié de cette hausse.

Quelles sont les caractéristiques relatives aux études des étudiants internationaux au sein du système d’enseignement postsecondaire?

  • En général, les étudiants internationaux étaient plus susceptibles d’être inscrits à des programmes de diplôme d’études supérieures et dans des domaines mieux rémunérés que les étudiants canadiens.

Quels sont les taux d’obtention du diplôme des étudiants internationaux?

  • Les taux d’obtention du diplôme après cinq ans de certains programmes d’enseignement postsecondaire étaient généralement plus élevés chez les étudiants internationaux (63,9 %) que chez les citoyens canadiens (58,6 %) et les résidents permanents (57,0 %).
  • L’écart entre les taux d’obtention du diplôme était plus prononcé chez les étudiants inscrits au doctorat.

Quel pourcentage d’étudiants internationaux combinent le travail et leurs études postsecondaires?

  • En 2015, 85,9 % des citoyens canadiens qui étaient inscrits à des programmes d’enseignement postsecondaire ont combiné les études et le travail, comparativement à 73,6 % des résidents permanents et à 49,3 % des étudiants internationaux.
  • Chez les étudiants au doctorat, l’écart entre les étudiants internationaux et les étudiants canadiens était moins grand.

Quelle est la proportion d’étudiants internationaux ayant obtenu leur diplôme qui restent et travaillent au Canada et quel est leur revenu?

  • 35,5 % des anciens étudiants internationaux ont déclaré des salaires et traitements sur le feuillet T4 au Canada en 2016. Ceux qui n’en ont pas déclaré pourraient avoir quitté le pays ou ne pas avoir travaillé au cours de cette année-là.
  • Le revenu des anciens étudiants internationaux était un peu plus élevé que celui des étudiants qui étaient citoyens canadiens.

 

Source : Statistique Canada, 2019, L’expérience d’études postsecondaires et les premiers résultats sur le marché du travail des titulaires de permis d’études internationaux